RECHERCHER

Unité intérieure de la personne

Page publiée le 8 juillet 2017

SOULAGER LES BLESSURES INTÉRIEURES

« Notre temps est marqué par un formidable déploiement des capacités de l’homme. Nous nous réjouissons lorsque celles-ci sont mises en œuvre pour venir soulager les épreuves que nos contemporains traversent. Qu’elles soient physiques, morales, psychiques ou spirituelles, les blessures portées par de nombreux croyants nous incitent à faire se rencontrer toujours davantage la figure du Christ révélée par l’Évangile et le cri des pauvres qui monte vers le Seigneur. »

Protection, délivrance, guérisonCommission doctrinale de la Conférence des Évêques de France21 septembre 2016Présentation de l’ouvrage par Mgr Bernard-Nicolas AUBERTIN

 

PHILIPPE RAYET


Après plusieurs années de formation, Philippe est certifié en hypnose clinique par la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves (CFHTB). Il exerce l’hypnose médicale en cabinet indépendant (ADELI n° 750009359).

Voir le site professionnel de Philippe Rayet

Il faut savoir que l’Église ne s’oppose pas à l’hypnose lorsqu’elle est pratiquée par des professionnels et à des fins thérapeutiques (v. ci-dessous Propos du Pape Pie XII sur l’hypnose).

 

PROPOS DU PAPE PIE XII SUR L’HYPNOSE

« Dans la question qui nous occupe à présent, il s’agit d’une hypnose pratiquée par le médecin, au service d’une fin clinique, en observant les précautions que la science et l’éthique médicales requièrent tant du médecin qui l’emploie que du patient qui s’y soumet. […] Mais nous ne voulons pas que l’on étende purement et simplement à l’hypnose en général ce que nous disons de l’hypnose au service du médecin. Celle-ci en effet, en tant qu’objet de recherche scientifique, ne peut être étudiée par n’importe qui, mais seulement par un savant sérieux, dans les limites morales valables pour toute activité scientifique. Ce n’est pas le cas d’un cercle quelconque de laïcs ou d’ecclésiastiques, qui s’en occuperaient comme d’un sujet intéressant, à titre de pure expérience, ou même par simple passe-temps. »

Extrait du Discours du pape Pie XII en réponse à trois questions religieuses et morales concernant l’analgésie24 février 1957

CONFÉRENCES

 

LIVRE

(Ouvrage en voie de réédition)

Destiné à ceux qui, éprouvés par la perte d’un être cher, souhaitent se laisser réconforter par le Christ et par l’Église catholique, une réflexion spirituelle sur les fins dernières et la foi chrétienne.

« C’’est sa disponibilité à l’’écoute des personnes éprouvées, en particulier par la perte d’’un être cher, qui a conduit Philippe Rayet à écrire ce petit ouvrage plein d’’espérance et accessible à tous. Destiné à ceux qui souhaitent se laisser réconforter par le Christ et par l’’Église catholique en découvrant plus précisément ce que sont la communion des saints, la résurrection de la chair et la vie éternelle, ce livre, doté d’’une solide bibliographie, est sans nul doute un bon point de départ pour une réflexion spirituelle plus approfondie sur les fins dernières et sur la foi chrétienne. » (4e de couverture)

Après la mort ? Communion des saints, résurrection de la chair, vie éternelle
,
Éditions François-Xavier de Guibert, 1996.
Nihil obstat : M. Dupuy – Imprimatur : Père M. Vidal, v.e. – Paris, 30 juillet 1996